2015

2ème semestre

Résidence Ker-an-Dero : Renée Penndu passe le témoin

De gauche à droite, le nouveau directeur, Julien Prigent, Johan Milin, Marie-Christine Coz et Renée Penndu.

 

« Je félicite Renée Penndu pour son parcours de quinze années en tant que directrice de la résidence de Ker-an-Dero », a souligné Johan Milin, directeur du centre communal d'actions sociales, lors du repas de fin d'année, rassemblant personnels et résidents autour de la tablée de la maison de retraite de Ker-an-Dero.

Pour Renée Penndu, l'heure de la retraite a sonné. Elle a rappelé « son attachement aux valeurs de la structure familiale qui sont proximité et solidarité », tout en remerciant les résidents et le personnel « pour les échanges très riches ».

Ce fut également l'occasion pour tous de faire connaissance avec celui qui va désormais occuper sa place. Julien Prigent prendra ses fonctions le 4 janvier. « Je suis convaincu qu'il saura maintenir la qualité et le développement de nos projets », assure Renée Penndu, en lui remettant symboliquement « la clé de la maison ». [Ouest-France, 30/12/2015]

Au centre communal d'actions sociales, c'était déjà Noël

Chaque année, le centre communal d'actions sociales (CCAS) remet un colis de Noël aux personnes âgées et handicapées, lors d'une visite à domicile. Mais l'équipe du CCAS avait souhaité, l'année dernière, inviter les personnes de 80 ans et au-delà, à une journée de rencontre.

Un moment qui a été reconduit, mercredi. Une centaine de personnes s'est déplacée, salle du Cheval-blanc, pour la remise des cadeaux. « Cette journée a permis de présenter l'ensemble des services gérés par le CCAS », précise Johan Milin, directeur du CCAS. Le public s'est informé sur le service d'aide et d'accompagnement à domicile, géré sous forme de mutualisation avec la commune de Plougonven, la résidence Ehpad de Ker-an-Dero, les logements adaptés pour personnes âgées ou handicapées, et le service d'aide et de soutien social. « Les personnes n'ayant pas pu répondre à l'invitation auront prochainement la visite d'un administrateur », rassure l'équipe du CCAS. [Ouest-France 16/12/2015]

Ker-an-Dero : visite à la maison du fil à broder

Cette sortie a été particulièrement appréciée par les résidants de la maison de retraite de Ker-an-Dero, à Plourin-lès-Morlaix. La maison du fil à broder, Ijin ha spered ar vro, à Plouénan, permet une belle plongée dans le passé, le temps des coiffes, mais aussi des couvre-lits, châles ou napperons en fil brodé.

La présidente, Hélène Saillour, a accueilli le groupe pour une visite guidée. « Les résidants ont écouté avec beaucoup d'attention les explications, commente Marie-Claire Guyader, animatrice à la résidence. Cette visite leur a permis d'évoquer les traditions familiales autour de la coiffe, tout en appréciant la collection et les travaux des membres de l'association. »

Un programme estival qui n'est pas terminé à Ker-an-Dero. Jeudi, les vanniers de l'association Boutegerien Pont-Eon de Plouénan ont rendu visite à la résidence. Lundi, les bénévoles inviteront à une promenade au bourg, et vendredi 28 août, les résidants auront leur tablée à la fête du four à pain. [Ouest-France 07/08/2015]

Ker an Dero. Les petits de Ti an Oll chantent

Pendant les vacances, les enfants âgés de 3 à 5 ans sont très occupés par les activités organisées pour eux. Notamment la musique et le chant. Jeudi après-midi, une douzaine d'entre eux sont allés à la rencontre des résidants de Ker an Dero pour leur offrir un moment musical très apprécié. Encadrés par Anne-Marie Couil et Mathieu Bignon, ils ont interprété un joli petit conte musical, « Akatu », qui évoque un arbre à tambours et ses secrets. Un conte qui a permis aux enfants de découvrir les percussions. Ce fut un beau moment de partage intergénérationnel puisque la représentation s'est poursuivie par un goûter, offert par la résidence. [Télégramme 01/08/2015]


1er semestre

Des airs de fête à Ker an Dero, avec Mona Jaouen 

Samedi, le groupe de technique vocale de Mona Jaouen a offert une belle matinée musicale aux résidents de l'Ehpad de Ker an Dero, dans le cadre des Airs de fêtes de Ti an Oll. Celle-ci s'est achevée par un kan ha diskan, chanté en duo par Mona Jaouen et l'une des résidantes, Valentine Colleter. [Ouest-France 24/06/2015]

Ker an Dero. Mona Jaouen et ses élèves



Le groupe de technique vocale mené par Mona Jaouen s'est présenté récemment devant les résidants. Ses élèves ont, tour à tour, entonné des chansons d'un répertoire très riche, fruit du travail d'une année, qui a enchanté les anciens. Mona Jaouen n'a pas manqué de conclure la matinée par un kan ha diskan des plus touchants avec Valentine Colleter. C'était un peu une transposition de l'événement Airs de fête, à Ti an Oll, où Mona Jaouen avait officié. [Télégramme 23/06/2015]


À Ker-an-Dero, c'était la fête des voisins !

Les voisins de la maison de retraité de Ker-an-Dero n'auront raté cette fête pour rien au monde ! La fête des voisins a animé la résidence pour la deuxième année consécutive. Parmi les voisins, les enfants de la crèche La baleine bleue. Ils ont rejoint la fête à l'heure du goûter, remplissant la salle de séjour de leurs rires et jeux. La note musicale fut apportée par Michelle, à l'orgue de Barbarie, et Pierre-Yves, du groupe Tournezik. Un mini fest-deizh a rassemblé les danseurs sur la piste. Une troisième édition est d'ores et déjà programmée ! [Ouest-France 17/06/2015]


Ker an Dero. Fête des voisins en musique

La 2e édition de la Fête des voisins de Ker an Dero s'est déroulée vendredi et, pour l'occasion, les résidants ont invité leurs voisins, notamment les enfants de la crèche La Baleine Bleue, pour le goûter. L'après-midi a été égayé par Michelle à l'orgue de barbarie et Pierre-Yves, du groupe Tournezik, qui ont reçu les applaudissements chaleureux des enfants et des anciens. Pour clore la journée, un mini fest-deiz a été improvisé et Valentine Colleter a montré, une fois de plus, tous ses talents. [Télégramme 07/06/2015]


Travaux à Ker an Dero. La première pierre



Maryse Tocquer, vice-présidente de Morlaix-Communauté; Gwenegan Bui, député; Joëlle Huon, conseillère départementale; Guy Pennec, maire; Nathalie Sarrabezolles, présidente du conseil départemental; Philippe Beuzelin, sous-préfet; Johan Milin, directeur du Ccas (légèrement masqué) et Martine Mazé, présidente du conseil de vie sociale de Ker an Dero, ont exprimé leur souhait de réussite du projet en posant la main sur la première pierre des travaux d'extension de l'Ehpad.

La pose symbolique de la première pierre du Pôle d'action sociale et extension-restructuration de l'Ehpad Ker an Dero a eu lieu, hier matin. Le maire, Guy Pennec, a souligné « cette journée importante pour un fait important ». Surface doublée La surface de l'établissement va en effet doubler. Le coût des travaux va s'élève à 5 M€. « Cette extension que nous avons voulue et souhaitée correspond aux besoins sociaux du territoire ». Pour Johann Milin, le directeur du CCAS, c'est « la pose du toit sur la philosophie du projet ». Nathalie Sarrabezolles, présidente du conseil départemental, a souligné le projet innovant de ces travaux, tout en rappelant la solidarité qui anime le département dans le domaine social. Le sous-préfet, Philippe Beuzelin, a salué ce projet qui va permettre aux habitants touchés par le vieillissement de rester le plus longtemps possible dans leur commune. Guy Pennec a donné rendez-vous aux invités dans deux ans, terme des travaux. « Il faudra tenir les délais », a-t-il ajouté. [Télégramme 14/06/2015]


Pôle d'action sociale : le projet se concrétise











Après quatre années de gestation, le projet est aujourd'hui sur les rails. La première pierre de l'édifice a été posée hier.

Le chantier du pôle d'action sociale et solidarité et d'extension de l'Ehapd de Ker-an-Dero a été lancé officiellement hier samed.

Truelle à la main, le maire, Guy Pennec, a officialisé ainsi le démarrage du chantier qui devrait durer deux ans. Projet piloté par le CCAS, il a été confié au cabinet d'architecte rennais Yves-Marie Maurer. Ce pôle d'action sociale se présente comme une véritable plateforme multiservice sociale. Comme l'a souligné Guy Pennec, « ce pôle a pour ambition de répondre aux besoins sociaux de plus en plus importants de la population du territoire. L'accroissement de l'âge amène aussi à une dépendance accrue ».

Regroupement des services

Quels seront les contours de ce pôle ? L'objectif est « de coordonner le parcours des personnes aidées qui sont la personne âgée et la personne handicapée ».

Pour ce faire, il y aura regroupement des services avec siège du CCAS, locaux d'aide et d'accompagnement à domicile et structures d'aide comme la Banque alimentaire ou locaux de permanences pour des partenaires (caisse retraite, psychologue).

L'extension de l'Ehpad, « partie intégrante du projet », se prolongera, à l'arrière, en continuité du pôle. « Une extension qui n'augmentera pas la capacité d'accueil de l'Ehpad , rappelle Johan Milin, directeur du CCAS. Mais avec la création de sept chambres individuelles, chacun des soixante résidants disposera d'une chambre seule ». Coût total de l'ensemble, 5 millions d'euros.

Agence régionale de la santé, conseil départemental, État, réserve parlementaire et sénat et Morlaix communauté apportent leur soutien avec au total 1 085 000 d'euros.

Le projet a été salué par la présidente du conseil départemental, Nathalie Sarrabezolles, qui souligne « une action politique forte autour de la solidarité et de l'échange. Un projet de société auquel nous devons tous collectivement participer ». [Ouest-France 14/06/2015]

Ker-an-Dero : les travaux débuteront mi-mai

 Tous les acteurs du futur chantier d'extension de Ker an Dero étaient réunis en mairie pour la signature des marchés et le lancement des travaux.

« Le projet d'extension architectural entre dans sa phase concrète », annoncent les porteurs du projet, le Centre communal d'actions sociales et l'Ehpad de Ker-an-Dero.

Ce chantier englobe deux projets. D'un côté, des travaux d'extension et de rénovation de la résidence de Ker-an-Dero, et de l'autre la création d'un Pôle d'action sociale qui regroupera le centre communal d'actions sociales, les locaux d'aide et d'accompagnement à domicile, la banque alimentaire ou encore des locaux de permanences pour les partenaires (caisse de retraite, psychologue etc.). De fait, il s'agit d'une vaste plate-forme multiservice en direction de la personne âgée.

Les entreprises, les porteurs du projet (CCAS et l'Ehpad), l'architecte rennais, Yves-Marie Maurer, et les bureaux techniques viennent de se réunir pour la signature des marchés et le lancement du chantier qui débutera à la mi-mai. Désormais les entreprises vont se réunir toutes les semaines pour coordonner ce chantier. Les travaux devraient durer vingt-deux mois. [Ouest-France 28/04/2015]


Résidants et jeunes sur la piste de danse à Ker-an-Dero

Les élèves de la maison familiale rurale de Kerozar et leur enseignante, Nathalie Failher, interviennent régulièrement à la maison de retraite de Ker-an-Dero, dans le cadre de la formation service à la personne. La dernière rencontre a eu lieu en dansant au son de l'accordéon de Daniel Le Port. [Ouest-France 04/04/2015]

Les traditions culinaires évoquées à Ker-an-Dero

 

Patrick Hervé, à gauche, collecte les témoignages des résidents sur les traditions locales, très différentes d'un terroir à l'autre.

Patrick Hervé, spécialiste des traditions culinaires en Bretagne, a animé une nouvelle rencontre avec les résidants de la maison de retraite de Ker-an-Dero, vendredi dernier. Un spécialiste bien connu à Ker-an-Dero car, l'année dernière, il avait parlé des coutumes locales autour du far.

Cette fois-ci, c'est un animal bien implanté dans les fermes et assiettes qui a donné lieu à moult échanges. En effet, le cochon avait fourni le menu de cet après-midi consacré aux traditions locales.

Patrick Hervé sera de retour prochainement pour animer une causerie sur le commerce du cheval en Bretagne. [Ouest France 10/02/2015]


Partagez ce site

en un clic !